Acquittée mais fichée au Stic : un préjudice snobé par la justice

Dossier(s):
Stic

Article de Chloé Leprince, lu sur Rue89, le 15/07/2010

Quatre infos sur cinq dans le fichier Stic sont erronées ou périmées. La faute à des erreurs de saisie ou à un défaut de transmission des tribunaux. Or 100 000 policiers ont accès à ce fichier qui recense aussi bien les victimes que les personnes suspectes de délits mais rien, dans la pratique, ne les oblige à le mettre à jour. Pas même lorsqu'une décision de justice acquitte un prévenu.
Ce décalage entre le casier judiciaire réel et le Stic porte préjudice, alors que le fichier est de plus en plus consulté à l'embauche...

Lire la suite de l'article sur Rue89.