BE1D, AFFELNET, SIECLE et les autres...

Submitted by EC on Wed, 2012-09-19 10:23

Alors que le CECIL vient de publier Le système d'information informatisé sur les élèves : ses contours, les risques, les axes d’intervention, gros dossier co-rédigé par François Nadiras et Claude Poulain, j'ai cherché en vain un schéma représentant les inter-relations entre les différentes bases de données de l'Éducation nationale auxquelles les deux auteurs font référence. Alors je me suis attelé à la tache : faire ma propre cartographie, en pensant que ça ne devait pas être si compliqué que ça.

Et là, erreur ! Mes bonnes intentions ont vite été rattrapées par la réalité des informations éparses, parfois obsolètes et/ou contradictoires mais souvent très (trop) incomplétes voire obscures pour qui n'est pas du sérail.

Après quelques essais, voici ce que j'ai obtenu. Ce schéma est sans aucn doute (très) loin de la réalité voire peut-être même faux ! Mais il a le mérite d'exister et de fournir une base de discussion. Il positionne quelques systèmes et leurs inter-relations. À partir de là, une évidence saute aux yeux : de la maternelle à l'enseignement supérieur, tous les systèmes communiquent. Quelles sont les données conservées, échangées ? Quelles sont leurs durées de conservation ? Qui accède à quoi, comment ? Qu'est-ce qui relève du niveau national, académique ou communal ? Telles sont quelques unes des questions qui doivent encore être approfondies et qui feront l'objet de schémas complémentaires (si possible).

D'ici là, n'hésitez pas à me transmettre vos commentaires, suggestions, corrections ou autres, pour améliorer ce schéma (le fichier original est ici -> image/png icon 201209_schema_si_ecole_02.png).

Pour aller plus loin, voici quelques liens parmi ceux que j'ai utilisé pour ma documentation :

Le schéma du système

Submitted by F.Nadiras / C.Poulain (not verified) on Wed, 2012-10-03 22:19.

Le schéma du système d’information « élèves » présenté ici par EC est une illustration emblématique des effets induits par l’opacité entretenue par le ministère de l’éducation nationale.
A l’évidence, EC est un familier de l’analyse de tels systèmes. De plus, loin de se contenter de notre papier, il a plongé dans plusieurs sites du ministère, des académies ou de la CNIL pour avoir de quoi dessiner le schéma. Et pourtant, malgré ce professionnalisme, « quelques essais » et, probablement, quelques heures, le schéma contient, à notre connaissance, des erreurs et des omissions majeures. Nous communiquerons à l’auteur celles qui nous apparaissent mais, avant tout, nous le remercions vivement de nous offrir la démonstration de la grande difficulté à voir clair devant : « .. des informations éparses, parfois obsolètes et/ou contradictoires mais souvent (trop) incomplètes voire obscures pour qui n’est pas du sérail ».
Nous sommes en accord complet avec cette observation… au point que nous avons renoncé à produire (ou, plus exactement, à publier) des schémas de ce genre : ce sont aux personnes du sérail de le faire. L’information loyale des personnes fichées est une obligation première de la loi « Informatique & libertés ».
François Nadiras, Claude Poulain